Notre projet

Je me bouge pour ma santé, c’est parti !

Vaud z’activités physiques adaptées

Bouger, c’est bon pour la santé, le moral et la qualité de vie !

L’activité physique aide à limiter le risque de maladies chroniques, de douleurs, et améliore également le traitement de certaines maladies chez les personnes qui en sont atteintes. De plus, elle contribue à réduire le risque de complications, qui constituent le principal fardeau en cas de maladie chronique.

Le projet « Je me bouge pour ma santé », par la mise à disposition d’un site internet, vise à centraliser l’information sur les activités physiques disponibles dans le canton de Vaud pour que toute personne sédentaire qui souhaite se mettre à bouger puisse trouver « chaussure à son pied ».

Ce projet, financé par Promotion santé suisse et la Direction générale de la santé du canton de Vaud, s’étend sur 2019 et 2020.

Par la mise à disposition d’une information claire et la volonté de décloisonner les offres d’activités physiques qui sont habituellement proposées par maladie (diabète, maladies cardiovasculaires, etc…), le projet poursuit les buts suivants :

  • Pour les personnes sédentaires et/ou atteintes d’une maladie chronique : un accès facilité à des offres d’activités physiques de qualité, adaptées à leurs besoins et capacités, enlèvera un frein à une reprise de l’activité physique.
  • Pour les professionnel-le-s de la santé : la centralisation des offres d’activités physiques vise à aider et faciliter les conseils à leurs patients ainsi que l’orientation vers une offre adaptée.
  • Pour les cantons : le projet vise à permettre de reproduire le modèle au-delà du canton de Vaud, et pour ce dernier, de l’étendre aux autres facteurs de risque (alimentation déséquilibrée, tabagisme et autres consommations de substances à risque, gestion du stress etc.).
  • Pour les partenaires : offrir une vision et une organisation partagées en matière d’activité physique constitue un gain d’efficience, de légitimité et de visibilité.

Des ligues et associations de santé se bougent pour la population vaudoise !

Notre histoire

En 2018, différentes ligues et associations de santé* ont répondu à un appel à projet de Promotion Santé Suisse, en collaboration avec l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), visant à soutenir des projets pour renforcer la prévention dans le domaine des soins (PDS). Les projets déposés devaient viser à renforcer la prévention dans le domaine des soins (PDS) tout au long de la chaîne de prise en charge afin de favoriser la qualité de vie et l’autonomie des individus et réduire ainsi le recours aux soins.

Cet appel à projet a été l’occasion pour ces partenaires vaudois de la santé de s’intéresser à l’état actuel de la situation en ce qui concerne les prestations proposées pour prévenir les maladies chroniques ou améliorer leur gestion et prévenir leurs complications (cours, ateliers ou consultations concernant l’alimentation équilibrée, l’arrêt du tabac ou l’activité physique).

Les ligues et associations de santé ont ainsi constaté qu’elles proposaient toutes des prestations destinées aux personnes souhaitant reprendre une activité physique ou étant limitées dans leurs possibilités (maladies chroniques, limitations physiques, mentales ou encore précarité économique). Par contre, chacune diffusait l’information sur ses prestations et auprès des personnes concernées par maladie, avec pour résultat une dispersion et une désorganisation de l’information sur les offres d’activités physiques adaptées, ce qui en compliquait l’accès pour les personnes intéressées à trouver une offre qui réponde à leurs besoins et attentes.

Les différents partenaires ont alors décidé d’unir leurs forces et travailler ensemble pour proposer des informations centralisées sur les offres d’activité physique adaptée destinées aux patients et personnes sédentaires à risque de MNT.

Et c’est ainsi que début 2019, la Ligue pulmonaire vaudoise, la Ligue vaudoise contre le cancer, la Ligue vaudoise contre le rhumatisme, la Ligue vaudoise contre les maladies cardiovasculaires, le Groupe d’accueil et d’action psychiatrique – GRAAP Fondation, Unisanté – Département de Promotion de la santé et préventions, la Ligue suisse contre le cancer et diabètevaud ont lancé ensemble le projet  « Je me bouge pour ma santé ».

* Ligue pulmonaire vaudoise, Ligue vaudoise contre le cancer, Ligue vaudoise contre le rhumatisme, Ligue vaudoise contre les maladies cardiovasculaires, Groupe d’accueil et d’action psychiatrique – GRAAP Fondation, Unisanté – Département de Promotion de la santé et préventions, Ligue suisse contre le cancer et diabètevaud

Charte du projet « je me bouge pour ma santé  » 

Stratégie nationale de Prévention des maladies non transmissibles (2017-2024)

Au niveau national, une stratégie de prévention a été lancée en 2017 afin d’améliorer la qualité de vie des personnes atteintes d’une maladie non transmissibles et prévenir ces maladies chez les personnes à risque.

La vision de la stratégie est la suivante:

« Plus de personnes restent en bonne santé ou bénéficient d’une qualité de vie élevée en dépit d’une maladie chronique. Moins de personnes souffrent de maladies non transmissibles évitables ou décèdent prématurément. Quel que soit leur statut socio-économique, les personnes sont encouragées à adopter des styles de vie sains dans un environnement favorable à la santé. »1

La prévention dans le domaine des soins doit devenir une partie intégrante de la prise en charge médicale, que ce soit au cabinet médical, en pharmacie, dans les soins à domicile, à l’hôpital ou en EMS. Il est alors important de travailler en partenariat et coordonner les activités de la Confédération, des cantons, des communes, de Promotion santé suisse et de nombreux autres acteurs pour en accroitre l’efficacité.

Le saviez-vous ?

L’Office fédéral du sport recommande au moins deux heures et demie d’activité physique modérée par semaine. Même si vous n’arrivez pas à bouger autant que ce qui est recommandé, toute activité physique que vous faites est un gain pour votre santé actuelle et future !

Pas besoin d’être sportif car l’activité physique peut être intégrée à la vie quotidienne. Marcher d’un bon pas, monter les escaliers (au lieu de prendre l’ascenseur) ou porter les sacs à commissions sont des exemples d’activité physique modérée.

N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir des informations sur l’avancement du projet ou signaler une offre d’activité physique adaptée.

Contact: celine.kosirnik@diabetevaud.ch

Sources 

1 Citation tirée du site de la Confédération Suisse, Office fédéral de la santé publique (OFSP), https://www.bag.admin.ch/bag/fr/home/strategie-und-politik/nationale-gesundheitsstrategien/strategie-nicht-uebertragbare-krankheiten.html